5 anecdotes sur La Petite Danseuse de Degas


ART / mardi, mai 12th, 2020

© Photo RMN-Grand Palais – R. G. Ojeda public)

L’artiste Edgar Degas puise une grande partie de son inspiration à l’Opéra de Paris où il vient observer les danseuses. Il réalise la sculpture de La Petite Danseuse de quatorze ans entre 1875 et 1881. Vous souhaitez en savoir plus ? Voici 5 anecdotes sur cette oeuvre d’art ! 🎀

#1 / La sculpture originale n’était pas en bronze mais en cire !

En effet, la statue originale ne ressemblait pas vraiment à celle(s) que l’on peut admirer aujourd’hui dans les musées. L’artiste avait réalisé sa danseuse initiale avec de la cire, une matière fragile, qui rappelle la couleur de la peau. A la mort de Degas, ses héritiers décident de créer 22 moulages en bronze à partir de la sculpture en cire.

#2 / Il existe plus de 22 copies dans le monde

Ces 22 moulages en bronze ont été vendus à des particuliers comme à des grands musées. La seule statue ayant été réalisée par Edgar Degas se trouve aujourd’hui exposée à la National Gallery of Art à Washington. Mais vous pouvez retrouver d’autres reproductions de cette petite danseuse dans différents pays. En France, elle est exposée au Musée d’Orsay à Paris.

#3 / Le modèle s’appelait Marie

Qui est donc cette petite danseuse ? Cette jeune fille s’appelle Marie van Goethem. Issue d’une famille pauvre, sa mère l’envoie à l’Opéra de Paris afin de travailler comme danseuse figurante. Travailler en tant que petite danseuse est loin d’être une vie de rêve… Il faut travailler dur et surtout accepter d’être convoitée par des riches messieurs… Elle sera par la suite obligée de se prostituer pour vivre. Pour connaître un peu plus son histoire mais aussi les véritables coulisses de l’Opéra de Paris à cette époque, je vous invite à lire La Petite Danseuse de quatorze ans de Camille Laurens.

#4 / “Malaise” : une sculpture très critiquée

Bien que cette statue soit aujourd’hui connue et reconnue, l’accueil reçu lors de sa première exposition n’a pas été très positif… En effet, Degas dévoile une sculpture hyperréaliste avec une cire peinte comme s’il s’agissait d’une vraie peau, elle porte une perruque avec de vrais cheveux et est habillée avec un tutu sur mesure et de vrais chaussons de danse. “Elle a sa place dans un musée de zoologie, d’anthropologie ou de physiologie1 écrit le critique Trianon qui n’assimile absolument pas cette sculpture à un objet d’art. Beaucoup trouve cette danseuse laide : pourquoi son front est il… comme ses lèvres, marqué d’un caractère si profondément vicieux ?2. Après cette première exposition, l’artiste ne montrera plus jamais sa sculpture au grand public et elle restera dans son atelier jusqu’à sa mort.

#5 / Une Danseuse qui inspire…

J’aime voir les oeuvres vivre et évoluer au fil du temps. La Petite Danseuse de quatorze ans à inspirer d’autres artistes, ce qui montre la force de cette sculpture. L’actrice Marilyn Monroe ou encore la danseuse Misty Copeland ont posé pour des photos s’inspirant de cette petite danseuse. En 2014,  le spectacle ballet “Little Dancer” met en scène l’histoire du peinture Degas et de sa petite muse Marie Van Goethem.

© Ken Browar & Deborah Ory / © Joshua Logan / © Little Dancer

Et vous, que pensez-vous de cette sculpture ?

Sources utilisées :

1 : Publication de la Sorbonne, Croisement dans l’Art, 1996

2 : Pierre Cabanne, Monsieur Degas, p. 185.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *