Le pouf, coiffure royale


HISTOIRE, MODE / jeudi, novembre 19th, 2020
Le pouf coiffure

Le pouf

Le pouf

C’est quoi un pouf ? Des échafaudages de gazes qui permettent de dresser la chevelure des femmes. Le rembourrage pouvait alors être fait de laine ou de crins de cheval. Ces coiffures sont ensuite agrémentées de faux cheveux, de rubans et bien plus encore…! Mais la mode a un prix et ces poufs coûtent une petite fortune à ces dames.

Léonard, le roi du pouf !

Léonard, le roi du pouf !

Né à Pamiers, Léonard est le coiffeur favori de Marie-Antoinette. Il collabore avec Rose Bertin, la “ministre des modes” de la reine, pour créer les poufs. Artiste créatif et ingénieux,

Léonard ne manque pas d’idées pour orner les têtes de ces dames. Des recherches tendent à penser qu’il n’y avait pas un seul coiffeur Léonard, mais 3 ! En effet, ces deux frères pratiquaient le même métier et l’aidaient à coiffer la noblesse et la bourgeoisie. Le plus jeune aurait même tenu un véritable rôle dans la fuite à Varennes…

Marie-Antoinette, Heinrich Lossow, XIXe siècle.

Léonard, le roi du pouf !

Léonard, le roi du pouf !

Né à Pamiers, Léonard est le coiffeur favori de Marie-Antoinette. Il collabore avec Rose Bertin, la “ministre des modes” de la reine, pour créer les poufs. Artiste créatif et ingénieux,

Léonard ne manque pas d’idées pour orner les têtes de ces dames. Des recherches tendent à penser qu’il n’y avait pas un seul coiffeur Léonard, mais 3 ! En effet, ces deux frères pratiquaient le même métier et l’aidaient à coiffer la noblesse et la bourgeoisie. Le plus jeune aurait même tenu un véritable rôle dans la fuite à Varennes…

Marie-Antoinette, Heinrich Lossow, XIXe siècle.

« Les plus furieux royalistes n’étaient peut-être ni les nobles, ni les prêtres, mais les perruquiers. »

Jules Michelet

Histoire de la révolution française

Le pouf aux sentiments

Le pouf aux sentiments

L’un des poufs les plus célèbres aux XVIII e siècle est le pouf aux sentiments. L’idée est de mettre en avant une personne qui nous est chère. Mais quel est le lien avec la coiffure me direz-vous ? Et bien, pourquoi ne pas ajouter le portrait de votre famille, votre mari ou même votre chien, directement dans sur la perruque ?

© Musée Carnavalet, Pouf à l’asiatique, anonyme (XVIIIe).

© Gallica, 1ère suite des costumes françois pour les coeffures depuis 1776, par C. Desrais, P.T. Leclerc et al., gravé par N. Dupin, E. Voysard et al., 1778.

Les poufs exotiques

Les poufs exotiques

Les contrées lointaines pleines de mystères ont toujours inspiré. Et il en est de même pour la coiffure ! Pouf à la Cléopâtre, asiatique, à la sultane, à la caucasienne, à la mauresque

« J’enverrai (…) le dessin de mes différentes coiffures. Elle pourra les trouver ridicules, mais ici les yeux y sont tellement accoutumés qu’on y pense plus »

Marie-Antoinette

Lettre de Marie-Antoinette à sa mère, 1776

© Gallica, La Parure des Dames, édité entre 1780-1789.

Les poufs floraux

Les poufs floraux

La nature, les fleurs, les plumes d’oiseaux ou mêmes les légumes, tout cet univers sera repris sur les coiffes de ces dames. Marie-Antoinette appréciait particulièrement les coiffures avec les grandes plumes.

Les poufs floraux

Les poufs floraux

La nature, les fleurs, les plumes d’oiseaux ou mêmes les légumes, tout cet univers sera repris sur les coiffes de ces dames. Marie-Antoinette appréciait particulièrement les coiffures avec les grandes plumes.

© Gallica, La Parure des Dames, édité entre 1780-1789.

Coiffures politiques

Coiffures politiques

“Commentaire de l’actualité” comme l’écrit Catriona Seth, la décoration de ces poufs s’inspirent des évènements. Lorsque Lafayette combat aux Amériques, les dames portent la coiffure “à l’Indépendance” ou encore “à la Belle Poule“. Mais comment représenter ce fait de guerre ? En ajoutant “tout simplement” un bateau miniature dans les perruques (évidemment) !

Je pourrais aussi vous citer par exemple le “pouf à l’inoculation” (avec massue et serpent) qui a un sens assez particulier… En effet, il représente la variolisation de Louis XVI ! Tel un outil de communication, Marie-Antoinette portera aussi un pouf composé de fleurs de pommes de terre afin de populariser cette tubercule alors considérée comme le fruit du diable.

© Gallica La Parure des Dames, éditée entre 1780-1789.

Coiffures politiques

Coiffures politiques

“Commentaire de l’actualité” comme l’écrit Catriona Seth, la décoration de ces poufs s’inspirent des évènements. Lorsque Lafayette combat aux Amériques, les dames portent la coiffure “à l’Indépendance” ou encore “à la Belle Poule“. Mais comment représenter ce fait de guerre ? En ajoutant “tout simplement” un bateau miniature dans les perruques (évidemment) !

Je pourrais aussi vous citer par exemple le “pouf à l’inoculation” (avec massue et serpent) qui a un sens assez particulier… En effet, il représente la variolisation de Louis XVI ! Tel un outil de communication, Marie-Antoinette portera aussi un pouf composé de fleurs de pommes de terre afin de populariser cette tubercule alors considérée comme le fruit du diable.

© Gallica La Parure des Dames, éditée entre 1780-1789.

Et de nombreux autres thèmes

Et de nombreux autres thèmes

Les thèmes sont infinis ! C’est ce que l’on peut remarquer en feuilletant les recueils de gravures disponibles sur Gallica (une mine d’or). Pouf à la puce, caprice des jolies femmes et même à la mappemonde ! Et mon favori je dois l’avouer : le pouf à la zodiaquale (ou “la zodiacale”).

Le pouf, mode d'emploi

Le pouf, mode d'emploi

Porter un bateau sur sa tête, pourquoi pas, mais comment fait-on au quotidien pour vivre “normalement” avec plusieurs kilos sur la tête ? Une chose est sûre, c’est que ce ne devait pas être simple.  Par exemple, les femmes étaient obligées de s’agenouiller dans leur voiture : le voyage devait être confortable…!

Au vu du prix exorbitant de ces coiffures, certaines femmes gardaient leur coiffure une à deux semaines. Cela devenait alors un nid à poux, puces et vermines en tout genre. Pour soulager ces démangeaisons, ces dames utilisaient alors un grattoir.

Les coiffures parvinrent à un tel degré de hauteur par l’échafaudage des gazes, des fleurs et des plumes, que les femmes ne trouvaient plus de voiture assez élevées pour s’y placer.

Madame Campan

Mémoires sur la vie privée de Marie-Antoinette

© Louvre, Les funestes effets de la coquetterie, anonyme.

© BNF, Vengeance de la volaille déplumée contre la coiffure emplumée de Melle Des Soupirs, 1780.

La calèche

La calèche

Comment protéger ces immenses coiffures ? La Cour a bien entendu pensé à tout ! La calèche était une sorte de capuche avec des arceaux soutenant la toile. Tout comme une calèche tirée par les chevaux,  la capote peut s’ouvrir et se replier sur elle-même.

© Thierry Maigret, calèche (XVIIIe) & Miss Calash in contemplation (XVIIIe).

 

Cette mode pour le moins extravagante va finalement tomber en désuétude. Une idée sur la prochaine tendance capillaire ? Le retour au naturel ! Les poufs ont été vivement critiqués et utilisés pour ridiculiser le pouvoir. Pour conclure cet article, je voudrais ouvrir sur cette courte vidéo réalisée par Arte qui montre bien que l’histoire des cheveux n’est pas si futile

Alors, envie d’adopter cette tendance capillaire tout à fait naturelle ?

Psst, je suis aussi ici :

Sources utilisées :

  • Fashion, la mode à travers l’Histoire, collectif, Ed. Dorling Kindersley, 2016.
  • Histoire de la beauté, Georges Vigarello, Ed. Points, 2014.
  • La Mode à Versailles : Elle, Collectif Château de Versailles, disponible sur Google Arts & Culture.
  • Léonard, coiffeur de Marie-Antoinette, issu de l’émission Visite Privée, France 2.
  • Marie-Antoinette, anthologie et dictionnaire, Catriona Seth, Ed. Robert Laffont, 2006.
  • Paris Musées Collections, site web.
  • Reines et favorites de France, Renaud Thomazo, Ed. Larousse, 2017.

© BNF, Le nouveau Jeu des Modes Françoises, notice FRBNF41511950

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *