Machiavel et la Renaissance italienne


HISTOIRE / vendredi, janvier 8th, 2021
Machiavel et la Renaissance italienne

Machiavel et la Renaissance italienne

Machiavel et la Renaissance italienne

Je dois vous avouer quelque chose : j’ai développé une nouvelle passion pour l’Histoire de Florence durant la Renaissance. Tout est parti d’un livre (que je n’ai pas forcément aimé qui plus est !) mais qui a attisé ma curiosité sur cette période que je connaissais fort mal (et c’est d’ailleurs toujours un peu le cas évidemment). Cela m’a donné envie de lire d’autres ouvrages, de faire des recherches sur cette époque, de mieux connaître les personnes qui ont fait cette ville. Alors pourquoi ne pas utiliser cet élan pour créer de nouveaux dossiers sur cette thématique ? C’est parti pour le premier article dédié à Machiavel et la Renaissance italienne !

Premières années

Premières années

Commençons par quelques mots sur l’Histoire de cet homme qui a inspiré le terme “machiavélique”! Est-ce un adjectif qui aurait pu lui convenir ?

Nicolas Machiavel est né le 3 mai 1469 à Florence dans une famille sans grande richesse ni statut politique. Son père, Bernard Machiavel, manie le droit et la finance. Érudit, il transmettra à son fils son goût pour la lecture et ainsi de la connaissance.

L'homme politique

L'homme politique

Un habile conseiller

Un habile conseiller

En juin 1498, Nicolas Machiavel est nommé secrétaire de la seconde chancellerie florentine. Ses missions sont importantes, les tâches à accomplir variées, tout cela dans un seul but : servir Florence. Machiavel sait se rendre indispensable et il devient chargée de la politique extérieure de la république florentine, ce qui, en ce temps-là, n’est pas une mince affaire.

Florence est entourée de cités qui peuvent à tout moment lui déclarer la guerre afin d’agrandir leurs territoires. César Borgia fait partie des potentiels ennemis de la République Florentine. Redoutable, le fils du Pape Borgia ne cesse ses conquêtes et se rapproche dangereusement de Florence. La Seigneurie de la ville envoie alors Machiavel et l’évêque Soderini pour convaincre César Borgia de ne pas attaquer Florence.

Un ennemi des Médicis

Un "ennemi" des Médicis

Si César Borgia ne marchera finalement pas sur Florence, Machiavel continue ses différentes missions afin de protéger la ville. Mais la République qu’il sert retombe entre les mains des Médicis : Machiavel est désormais considéré comme un “ennemi” par le pouvoir en place. Il est ainsi exclu de toutes ses charges. En 1513, il est soupçonné d’avoir participé à un complot contre les Médicis. Il est alors torturé et soumis au supplice de l’estrapade (torture où la victime est suspendu brutalement entrainant une dislocation de l’épaule). Il n’avouera rien.

Ainsi, Machiavel est écarté de toute affaire politique, à son plus grand désarroi. En 1526, Florence se rappelle de cet ancien secrétaire et lui demande son aide pour renforcer les fortifications face à l’arrivée imminente de l’empereur Charles Quint. Florence est sauvée mais Rome est mis à sac. Peu de temps après son “retour” sur la scène politique, Nicolas Machiavel décède le 21 juin 1527.

Le saviez-vous ? En octobre 2020, des textes inédits qui semblent être de la main de Machiavel, ont été retrouvés dans les archives de Florence. Des notes inespérées qui apportent un nouvel éclairage sur des évènements historiques telles que la mort de César Borgia ou encore la bataille de Marignan (1515).

Machiavel et Savonarole de Max Gallo

Machiavel et Savonarole de Max Gallo

A la fin du XVe siècle, Florence, enviée pour sa prospérité, ses splendeurs mais aussi ses intrigues, exerce une fascination sur le monde. Deux hommes que tout oppose cherchent à s’imposer dans la ville et dominer les consciences. Le premier, Jérôme Savonarole, a un tempérament de feu. Prédicateur exalté, il prétend recevoir des messages de Dieu, remplit les églises, et finit par provoquer la fuite des Médicis jusqu’à son excommunication. Il finit torturé, pendu, brûlé. A l’inverse, Nicolas Machiavel, est la glace, la prudence, le calcul. Après l’exécution de son rival, il essaye de s’approcher du cercle enchanté du pouvoir. Il dispose pour cela d’une arme redoutable : sa plume.

Cette biographie de Max Gallo m’a permis de découvrir la ville de Florence durant la Renaissance. Malgré tout, cette œuvre est très inégale et je ne la conseille pas forcément… Savonarole et Machiavel n’ont aucun lien et il s’agit finalement de deux biographies bien distinctes et dans un style totalement différent. Par exemple, la partie sur Savonarole est à la troisième personne et celle de Machiavel à la première personne. Il y a aussi de nombreuses répétitions et lourdeurs dans le texte. Néanmoins, il permet de nous faire découvrir ces deux figures emblématiques : les sujets évoqués sont très intéressants. À noter que la partie sur Machiavel est beaucoup plus fluide et agréable. Je pense toutefois que de meilleures ouvrages existent à son sujet.

L'homme de lettres

L'homme de lettres

L’une des principales missions en tant que Secrétaire était de rédiger des rapports minutieusement documentés afin de connaître la situation géopolitique actuelle et d’anticiper de futures actions politiques. L’écriture fait donc partie intégrante de son travail. Mais lors de sa chute, il continuera à écrire et sera même reconnu dans cet art. Pièce de théâtre, manuel politique, poésie : aucun genre littéraire n’effraie Machiavel.

Oeuvres

Oeuvres

Machiavel s’essaie ainsi à plusieurs genres littéraires. Il connaitra un grand succès avec sa pièce de théâtre La Mandragore, une comédie en 5 actes. Il n’hésite pas à s’inspirer de sa vie privée pour écrire la pièce Clizia (1525) qui met en scène un vieil homme fou amoureux de la jeune Clizia. En effet, durant cette période, Machiavel est fou amoureux de la chanteuse du “moment” Barbara/Barbera Salutati, bien plus jeune que lui.

Il écrit aussi des poèmes comme L’Âne d’Or, œuvre inachevée mais pourtant encensée par Voltaire.   Tantôt professeur ou conseiller, il travaille sur des ouvrages politiques et philosophiques avec L’Art de la Guerre ou encore dans son traité la plus célèbre Le Prince.

« On connaît peu l’Âne de Machiavel. […] Ce poème est plein de morale et de philosophie. »»

Voltaire

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE

Le Prince

Le Prince

Bien que paru au XVI e siècle, Le Prince de Machiavel reste étonnamment d’actualité. Aujourd’hui encore, nous pouvons voir fleurir des articles comme “Managez comme le prince de Machiavel” ou encore “Emmanuel Macron, le Machiavel piégé“. Mais quel est donc cette oeuvre utilisée comme référence par les journalistes ?

Machiavel a une certaine connaissance politique qu’il a pu puiser dans des ouvrages ou lors de ses missions en tant que secrétaire à la chancellerie de Florence. Il souhaite écrire une sorte de manuel destiné aux princes où il se positionne comme un conseiller. Chaque court chapitre répond à une problématique liée au règne du Prince et étaye son avis grâce à différents exemples.

« Le prince, devant agir en bête, tâchera d’être tout à la fois renard et lion : car, s’il n’est que lion, il n’apercevra point les pièges ; s’il n’est que renard, il ne se défendra point contre les loups. »

Machiavel

Le Prince

Quelle est la pensée qui se dégage de cet ouvrage ? Faut-il être “machiavélique” au sens contemporain du terme (définition Larousse : qui est d’une grande perfidie, d’une scélératesse tortueuse.) ? Et bien non pas vraiment. Il s’agit là d’une interprétation de l’œuvre de Machiavel mais ce n’est pas vraiment ce qu’il semble dire. Certes, il dira qu’il faut parfois éliminer toute la famille qui eut le trône avant nous mais dans le but d’assoir le pouvoir et surtout de le conserver. Cela élimine un grand danger : que l’un des héritiers de la famille déchue forment une nouvelle armée et réclame sa couronne. C’est vrai, c’est une vision difficile mais l’idée n’est pas de faire du mal inutilement mais de permettre au prince d’instaurer une stabilité. Dans les grandes lignes (cela est bien entendu plus compliqué que cela) il a une vision politique pragmatique et réaliste et non pas “machiavélique” comme nous l’entendons aujourd’hui.

 

Savez-vous qui est l’un des meilleurs représentants du Prince selon Machiavel ? César Borgia ! Le fils redoutable du Pape que nous avons évoqué plus haut…

Dans l'art & la pop culture

Dans l'art & la pop culture

Nous voici en 2021 et Machiavel n’a cessé de faire parler de lui ! Il continue d’inspirer, il est le représentant d’une époque, d’une idée… Voici quelques apparitions de Machiavel dans l’art, la littérature et la pop culture.

Romans & BD

Essais, romans & BD

Films et séries

Films et séries

Jeux vidéos

Jeux vidéos

Avez-vous déjà lu l’une des œuvres de Machiavel ?

Psst, je suis aussi ici :

Sources utilisées :

© BNF, Le nouveau Jeu des Modes Françoises, notice FRBNF41511950

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *